FAQ

FAQ

Non. L’épicerie est ouverte à tous mais elle est gérée de manière coopérative.

Il y a plusieurs sortes de coopératives. Chez nous, l’aspect coopératif prend forme via la gouvernance et la participation de ceux qui veulent s’impliquer.

L’objectif est d’avoir un point de vue général et surtout que chaque partie soit représentée lors de nos assemblées générales afin que les décisions soient justes pour tous.

Nous ne recrutons pas activement des coopérateurs. L’objectif n’est pas d’être le plus nombreux possible pour soulever des fonds.

Nous souhaitons rester à taille humaine et pouvoir prendre en compte les décisions de chacun.

Nous sommes actuellement 40 coopérateurs de producteurs et consom’acteurs. Chacun s’implique en fonction de ses envies et possibilités. Le patchwork fait la richesse de ce qui émerge de nos réflexions partagées.

Ainsi, le terme « épicerie coopérative » englobe pour nous le fait d’être alternatif, d’avoir une gouvernance participative et que, tant les producteurs que les mangeurs ont leur mot à dire dans la gestion.

Nous souhaitons soutenir des producteurs de petite taille :

  • un indépendant, un couple, au maximum 5 salariés sur l’exploitation
  • le nombre d’animaux pour l’élevage ou pour la production (laitière, oeufs) est raisonnable
  • la surface de terre / de serre est à taille familiale


Les méthodes de lutte contre les nuisibles sont soit labellisées bio, soit en lutte intégrée, c’est à dire qu’elles sont naturelles, à base d’auxiliaires ou de méthodes naturelles.

Nous veillons à ce qu’un minimum d’intrants soient utilisés. Ainsi nous recherchons des producteurs au maximum autonomes pour l’alimentation de leur bétail ou la fertilisation de la terre (purins et autres méthodes naturelles).

Les animaux ont un accès au sol et à la prairie, et sont soignés de manière bio ou naturelle, dans une ferme à taille humaine.

Nous rendons visite à nos producteurs au minimum une fois par an afin de les connaitre au mieux et de construire une relation de travail de confiance et durable.

Aussi, nos producteurs viennent à nous lors de chaque livraison, les jeudi.

Les producteurs établissent librement leurs prix de vente leur permettant de se rémunérer dignement.

Nous ne négocions pas nos prix d’achat.

Nous pratiquons des marges très basses par rapport à ce qu’il se fait habituellement pour offrir le prix le plus juste possible à nos clients.

C’est un pari. Nos conseillers nous ont prévenu, ce niveau de marge n’est pas viable à la vue des charges et des invendus habituels d’un commerce de ce type.

Nous comptons sur une démarche en coopération avec nos clients, et voulons créer un nouveau modèle d’épicerie avec vous.

Nous nous refusons de couvrir le gaspillage alimentaire dans nos prix.

Tous les produits frais sont fournis en direct des producteurs uniquement.

Nous nous engageons à être en circuit-court uniquement, et ne suppléerons pas via des grossistes.

Si nos producteurs n’ont pas, nous n’aurons pas. Nous vous garantissons ainsi la parfaite traçabilité de nos produits.

Nous connaissons et sélectionnons nos producteurs. Une relation de confiance est établie avec eux. Notre sélection se base sur l’Humain et sur des critères de durabilité.Les produits secs artisanaux sont sélectionnés sur base humaine et de durabilité, et sont directement issus du producteur.

Tous les produits non-artisanaux sont certifiés bio.

Nous évitons autant que possible les grandes marques affiliées aux grands groupes de chimie, de pesticides et autres fonds d’investissements tentaculaires.

Nous privilégions les origines les plus proches (Belgique, France, Italie, Allemagne autant que possible).

Nous recherchons les compositions les plus saines nutritivement et écologiquement.

Oui. Nous vous invitons justement à le faire.

Ce système vous permet d’avoir les produits qui vous sont nécessaires à coup sûr tout en évitant le gaspillage.

Effectivement, dans notre magasin physique, tout ne sera pas disponible tout le temps et à profusion. Nous vous invitons à commander les produits que vous voulez avec certitude tel que le pain du mardi soir ou le poulet du samedi – ou encore et surtout des produits comme le haché ou les saucisses qui périment en 4 jours !!! c’est à dire concrètement qui devront être vendus pour le samedi soir ou jetés le mardi !